Papier toilette

Papier toilette

0,80

50 en stock

Composition : Papier recyclé, rouleau de 300 feuilles, 2 plis – Blanc – ECOLABEL

Fabriqué à : Toulouse (31)

Prix à l’unité : 0,80 €

Contenant : le rouleau est mis en vrac dans la commande. Pour des raisons d’hygiène, retirer la première feuille qui entoure le rouleau, avant utilisation.

 

Labels : Label BLAUE ANGEL (« ce label allemand est le label écologique le plus connu. Officialisé en 1978 est attribué aux papiers recyclés contenant 100% de vieux papiers, dont au moins 51% de fibres de catégorie C ou D. »); Label NAPM (« l’association de Grande Bretagne National Association of Paper Merchants a développé un label pour le papier recyclé. Celui-ci est attribué aux papiers recyclés comprenant au moins 75% de fibres de récupération, soit les catégories B, C et D. »); Label APUR (« en France, l’Association des Producteurs et des Utilisateurs de papiers cartons Recyclés, utilise ce logo. À l’intérieur de celui-ci figure le pourcentage de pâtes recyclées désencrées utilisées dans le papier, ce pourcentage étant au minimum de 50% »).

50 en stock

Catégorie :

Description

Léa vient de Toulouse, donc à chaque fois qu’elle va en visite dans sa famille ou ses amie(e)s (ou inversement), nous profitons des déplacements pour se réapprovisionner en cartons, remplis de rouleaux. Les cartons sont ensuite réutilisés pour nos commandes.

Le papier recyclé est du papier fabriqué à partir de matières premières, essentiellement composées de vieux papiers et de déchets ménagers recyclés. Chaque tonne de papier recyclé sauve environ 15 arbres ! Aujourd’hui, le papier recyclé n’a plus une couleur marron, grâce à une méthode selon 3 étapes :

Le lavage du papier :

Avant d’employer les vieux papiers, ceux-ci sont lavés et stérilisés, pour des raisons hygiéniques et bactériologiques.

Le désencrage du papier :

Le papier recyclé « post consommation » est surtout désencré. Le désencrage se fait en ajoutant de l’oxygène aux cuves de repulpage des vieux papiers. Les molécules d’encre « s’accrochent » aux molécules d’oxygène et sont entraînées à la surface des cuves, où l’on peut enlever les écumes d’encre. Comme il s’agit d’un procédé non agressif, le désencrage des vieux papiers n’est réalisé que partiellement. Ceci explique la couleur gris-léger de ce papier recyclé. La masse d’encre est traitée au cas par cas, selon les usines. Elle peut être réemployée dans des matériaux de construction, être brûlée dans des incinérateurs de filtre de dégazage…

Le blanchiment du papier :

Le blanchiment des vieux papiers se fait en général par l’usage de H2O2 (peroxyde d’hydrogène), d’oxygène ou d’ozone, pour décolorer les fibres des vieux papiers. Leur emploi est complètement non-polluant et ne génère pas de nouveaux problèmes écologiques. Éventuellement, le blanchiment peut être affecté à l’aide de composés chlorés. Ce papier recyclé a l’aspect « plus blanc ». Ce procédé posant des problèmes à l’environnement, il est à éviter. Une meilleure solution, si l’on souhaite un papier recyclé plus blanc, consiste à employer une part plus importante de vieux papiers « pré-consommation » dans le mélange des matières premières.

Informations complémentaires

Poids 0.170 kg